La porte de l'Atlas

 

 

 

Porte monumentale de 2 m. 30 de hauteur, cette oeuvre a été conçue et réalisée à l'occasion de l'Exposition "Sculptures de Tempête" pour laquelle plusieurs artistes ont utilisé les bois tombés du Château de Versailles après la tempête de 1999.

 

Ici, des écorces d'un cèdre de l'Atlas et des buis du Hameau de la Reine.

 

 

porte de l'Atlas Michel Tancelin
© A. Mangin

 

 

 

 

Au cœur du cèdre résiné, l’ombre du porteur de colonnes, bronze antique, ne s’efface que pour mieux faire apparaître le grain serré, affiné d’une rondelle de buis.

 

La main se tend, non vers un fruit d’or mais vers la clarté opaque d’un faux judas, fenêtre enchâssée par l’alchimie secrète de l’écorce et du métal dompté.

 

 

 




 

 

 

 

 

Qu’une porte soit ouverte ou fermée, le sens du bois est de le toucher encore et encore. Pour toujours sentir qu’il est celui dont on fait le monde.